Un peu d'histoire...


Après la seconde Guerre Mondiale, une école de couture est créée à Bouxwiller. Elle est alors subventionnée par les Caisses d'Allocations Familiales et surtout la Caisse de Mutualité Sociale Agricole. En 1959, l'association de gestion obtient l'agrémant préfectoral pour l'établissement nommé à l'époque "Ecole Technique d'Enseignement Ménager Familial Rural" et s'installe en 1962 dans une partie de l'ancien tribunal cantonal. En 1970, elle est reconnue par le Ministère de l'Agriculture.
Au début des années 90, elle devient le lycée Schattenmann et sa gestion est reprise le 1er septembre 1995 par l'UNREP-Est.

 
 
Mais pourquoi "Schattenmann" ?

Né en 1785 à Landau, Charles-Henri Schattenmann se distingue en tant que manufacturier, chimiste et agronome, ce qui le conduit à diriger les mines de Bouxwiller de 1828 à sa mort en 1869. Conseiller Général du Canton, il demande dès 1848 la gratuité de l'enseignement primaire dans sa ville et finance la construction du collège à la place de l'ancien château démoli. Eternel précurseur et chercheur, il crée, ancêtre de la Sécurité Sociale, une caisse de secours social bénéficiant aux ouvriers des Mines de Bouxwiller.

 
 
 
 
 
 
Notre projet d'établissement

Nos valeurs :
Respect de la personne... ce qui signifie pour nous :
- existence de droits et de devoirs pour chaque élève accueilli
- respect de l'autre, mais également des biens matériels
-assumer pleinement notre rôle éducatif, complémentaire indispensable à notre mission d'enseignement

Responsabilité personnelle et esprit d'équipe... en rendant chaque jeune :
- acteur de sa propre réussite
- capable de travailler avec et pour les autres

Ouverture sur l'extérieur... en développant chez les jeunes :
- la curiosité intelectuelle
- l'envie de découvrir
- l'implication dans des projets de développement local comme le Marché de Noël de Bouxwiller

Le Lycée Schattenmann est affilié à l'UNREP, Union Nationale Rurale d'Education et de Promotion :

Une fédération
Fondée en 1925, l'UNREP regroupe 90 établissements répartis dans toute la France, dont le Lycée Schattenmann.

Un but :
En relation constante avec les milieux professionnels et en cohérence avec l'environnement socio-économique, les centres UNREP contribuent à la promotion sociale des personnes dans un seul but : FORMER POUR REUSSIR.

Une compétence
Basées sur l'innovation pédagogique, les formations dispensées par les centres UNREP conjuguent technologie et savoir-faire performants.